« Celui qui a accepté le mal sans lutter contre lui coopère avec lui »
Martin Luther King
« La joie ne peut éclater que parmi des gens qui se sentent égaux »
Honoré de Balzac

Dans notre monde en pleine mutation, les questions de sécurité doivent être abordées de manière totalement renouvelée par rapport à la période de la Guerre froide.
La focalisation qu’a opéré cette période sur les menaces militaires a longtemps occulté des problématiques qui ont une importance quant à la sécurité.
L’objectif de ce site est d’apporter un éclairage sur ces différentes notions, et les rapports qu’elles entretiennent afin que la notion de sécurité soit mieux cernée.
Sans véritable développement humain, entendu comme l’accroissement des libertés réelles, non seulement nous continuerons à assister, impuissants, à la misère de millions d’êtres humains, mais nous ne pourrons pas en outre lutter efficacement contre le fléau du terrorisme.
L’imbrication des notions de développement et de sécurité oblige la communauté internationale, notamment à travers l’Organisation des Nations unies, à repenser le concept de sécurité collective telle que définie dans la Charte des Nations Unies.
Corrélativement à ce travail de redéfinition s’impose également la tâche ardue de réétudier ce que d’aucuns ont appelé « l’ingérence ».
Depuis peut (septembre 2005) cette notion controversée a été remplacée par un nouveau concept : la responsabilité de protéger, qui vise à assurer la protection des populations victimes.
Cette possibilité d’immixtion dans les affaires d’Etats souverains pose, du fait de son caractère sélectif, la question des raisons profondes de telles interventions.
Sélectivité que nous essaierons d’éclairer notamment par les concepts de la géoéconomie.
L’étude de cet ensemble de problématiques revêt, à notre avis, une importance capitale si l’on souhaite assister, au côté de la mondialisation de l’économie, à une mondialisation de l’humanité donnant naissance à une véritable solidarité.